Transformer mon panier en devis Faire une demande de devis

Cuisine japonaise

Cap sur l’été jusqu’au 20/08

Notre sélection d’équipements frais et matériel de cocktail

Découvrir

Il y a 2 produits.

Affichage 1-2 de 2 article(s)

Filtres actifs

Kit pour sushis-maki
Cuisine japonaise

Kit pour sushis-maki

Bron Coucke

Prix de base 31,48 € HT -15% Prix 26,76 € HT
Ajouter au panier
  • -15%

Cuisine japonaise

Découvrez nos kits et ustensiles de cuisine japonaise pour réaliser de savoureux sushis et makis.

Accessoires pour la cuisine japonaise

La cuisine japonaise, à l’instar de toute restauration asiatique, est essentiellement basée sur le riz et différentes sortes de nouilles. C’est une cuisine qui ne demande pas beaucoup d’équipements. Certains matériels sont standards tandis que d’autres sont typiques de la culture nippone. Voici les principaux équipements de cuisine japonaise.

Le tapis à maki

Encore appelé natte à sushi, ce tapis est indispensable pour rouler les makis et les sushis. Il peut aussi servir à rouler le tamagoyaki (omelette japonaise). De forme rectangulaire, il est traditionnellement fait avec des tiges de bambous qui sont reliées par une ficelle de coton blanc. Les modèles de tapis modernes sont faits en silicone et sont sans danger.

Il existe plusieurs dimensions de nattes à maki ou makisu. Les tailles varient selon le type de sushi à faire. Les dimensions les plus courantes sont de 20 cm sur 22 cm. Qu’il soit en tapis ou en silicone, le tapis est solide, même si ceux en silicone sont plus résistants. Ils sont faciles à laver et peuvent être mis dans le lave-vaisselle.

Les couteaux

La cuisine nippone fait usage d’une panoplie de couteaux, chacun avec ses spécificités. Il faut compter au moins cinq différents couteaux. Le yanagiba a un tranchant asymétrique et sert à couper le sashimi. L’usuba est le couteau spécial pour légumes. Il a une lame large et n’a pas de pointe.

Le deba hochi sert à lever les filets de poisson, tandis que le haiku deba est un petit couteau qui est utilisé pour sa précision. Avec une manche en bois, il est presque imputrescible et particulièrement tranchant. Il est léger et sert particulièrement à trancher le poisson et la viande. Le santoku est un grand couteau qui sert à tout faire, avec sa lame bien affutée. Si vous ne devez avoir que deux couteaux, optez pour le haiku deba et le santoku.

L’oroshigane,

Cet instrument incontournable dans la cuisine japonaise n’est rien d’autre qu’une râpe. L’oroshigane est une grande râpe dotée d’une manche. Elle sert à émincer le gingembre, le raifort ou le radis. Elle est aussi utilisée pour confectionner le wasabi ainsi que les fruits et légumes entrant dans la composition des salades fines. Elle est souvent accompagnée d’une râpe plus petite qui sert à écailler et lisser la peau des poissons.

La poêle rectangulaire

La poêle japonaise est rectangulaire et permet de faire des omelettes fines à angles droits. La feuille d’omelette peut ainsi être roulée facilement sans risque de perdre les extrémités.

La pince à épiler

La pince à épiler est un incontournable dans la cuisine japonaise. Elle n’a rien à voir avec la pince à épiler utilisée en cosmétique. Elle sert à retirer les arrêtes de poisson cru.

Le hangiri

Le hangiri ou bol en bois est de forme cylindrique. Fait en bois de cèdre, il est destiné à contenir le riz cuit. Les grains de riz s’étalent sur la surface du bol pour refroidir. Il permet de mélanger le riz à la sauce sans risquer de le coller. Le hangiri n’est pas un incontournable, mais il est recommandé pour la réussite des sushis. Entièrement naturel et bio, il n’est pas besoin de le laver avec un détergent. Il suffit de le rincer à l’eau froide et de le sécher correctement avant de le ranger.